En octobre, la Russie a menacé d’infliger à Google une amende d’un pourcentage de son chiffre d’affaires annuel russe pour avoir omis à plusieurs reprises de supprimer le contenu interdit sur son moteur de recherche et YouTube, dans le cadre de la mesure la plus forte jamais prise par Moscou pour freiner les entreprises technologiques étrangères.

Google, qui a déclaré le mois dernier avoir payé plus de 32 millions de roubles d’amendes, n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

La Russie a infligé plusieurs petites amendes à des entreprises technologiques américaines cette année. Le régulateur des communications de l’État, Roskomnadzor, a ralenti la vitesse de Twitter depuis mars et a déclaré à Reuters qu’il ne lèverait pas les restrictions sur les appareils mobiles tant que tout contenu illégal n’aurait pas été supprimé.

FacebookTwitterLinkedin

Categories: IT Info